Concept clé

Principale donnée probante : Un groupe d’experts a évalué un certain nombre d’interventions en santé maternelle, néonatale et infantile en termes d’égalité entre les différents quintiles de richesse à l’aide de données de 1990 à 2006. Il s’est avéré que c’est la vaccination qui présentait les plus faibles différences en matière de couverture des services entre les enfants les plus pauvres et les enfants les plus riches (28 % de couverture en plus dans le quintile de richesse le plus élevé que dans le quintile de richesse le plus faible). En revanche, les indicateurs de couverture thérapeutique des enfants atteints de diarrhée et de pneumonie étaient près de 60 % plus élevés dans le quintile de richesse le plus élevé que dans le quintile le plus pauvre. Cela signifie que les enfants pauvres sont beaucoup plus désavantagés lorsqu’il s’agit de recevoir un traitement contre la pneumonie et la diarrhée que lorsqu’il s’agit de recevoir des vaccins pour prévenir ces infections.

Boerma, T., et al, for the Countdown 2008 Equity Analysis Group 2008. Mind the gap: equity and trends in coverage of maternal, newborn and child health services in 54 Countdown countries. Lancet. 371(9620).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Un ensemble de cinq vaccins a été administré, et il a été constaté que les enfants des ménages les plus pauvres bénéficiaient davantage de la vaccination, en termes de résultats de santé, que ceux des ménages relativement plus aisés. Les résultats suggèrent que la plupart des risques de décès avant l’âge de cinq ans peuvent être éliminés grâce à une vaccination complète dans un milieu gravement privé de santé.

Bawah, A.A., Phillips, J.F., Adjuik, M., et al 2010. The impact of immunization on the association between poverty and child survival: Evidence from Kassena-Nankana district of northern Ghana. Scandanavian Journal of Public Health. 38(1).
Voir la publication >