Concept clé

Principale donnée probante : Le programme de vaccination infantile conçu dans les années 1980 par le gouvernement indien, dans le cadre du PUV, afin de réduire les taux élevés de mortalité et de morbidité chez les enfants, a permis de réduire la mortalité des nourrissons de 0,4 % et la mortalité des enfants de moins de cinq ans de 0,5 %. Ces effets sur la mortalité sont considérables car ils représentent environ un cinquième de la baisse des taux de mortalité des nourrissons et des enfants de moins de cinq ans, entre 1985 et 1990. Les effets sont plus prononcés dans les zones rurales, chez les personnes pauvres et les membres des groupes historiquement défavorisés. La réduction annuelle de 0,5 % sur cinq ans (de 15 % de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans en 1985, à 12,3 % en 1990) représente une réduction globale de 18 % de la mortalité des enfants de moins de cinq ans.

Kumar S. 2009. Childhood immunization, mortality and human capital accumulation: Micro-evidence from India. University of Houston: Harvard Centre for Population and Development Studies. Working paper.
Voir la publication >

Principale donnée probante : Deux ans après l’introduction du vaccin 10-valent conjugué contre le pneumocoque (VPC10) au Kenya, le pourcentage d’adultes séropositifs porteurs de bactéries pneumococciques a diminué de façon significative (de 43 % à 28 %), mais pas chez les adultes séronégatifs. Cependant, la réduction du portage des souches pneumococciques présentes dans le VPC10 a diminué significativement chez les adultes séropositifs et séronégatifs. Cette réduction était encore quatre fois plus élevée chez les adultes séropositifs que chez les adultes séronégatifs (2,8 % contre 0,7 %), ce qui indique que le risque de pneumococcie invasive continue d’être considérablement plus élevé chez les adultes séropositifs que chez les adultes non infectés par le VIH.

Note des éditeurs de VoICE : Le portage nasopharyngé est un indicateur du risque de pneumococcie invasive et de pneumonie.

Kobayashi M., Bigogo G., Kim L. et al. 2019. Impact of 10-valent pneumococcal conjugate vaccine introduction on pneumococcal carriage and antibiotic susceptibility patterns among children aged <5 years and adults with HIV infection, Kenya 2009-2013. Clinical Infectious Diseases.
Voir la publication >

Principale donnée probante : Des modèles basés sur des données démographiques du Ghana indiquent que la vaccination éliminerait le risque de mortalité infantile associé à la vie dans la pauvreté et diminuerait considérablement le risque accru de mortalité supporté par les enfants dont les parents ont un faible niveau d’instruction.

Bawah, A.A., Phillips, J.F., Adjuik, M., et al 2010. The impact of immunization on the association between poverty and child survival: Evidence from Kassena-Nankana district of northern Ghana. Scandanavian Journal of Public Health. 38(1).
Voir la publication >