Concept clé

Principale donnée probante : Une analyse modélisée de l’impact potentiel du vaccin conjugué contre le pneumocoque (VPC), en Inde, a estimé que les plus fortes baisses du nombre de décès grâce à la vaccination contre le VPC se situeraient parmi les segments les plus pauvres de la population. En supposant un taux de couverture vaccinale de 77 % (le taux de couverture actuel du DTC3), le VPC préviendrait près de 2,5 fois plus de décès pour 100 000 enfants de moins de cinq ans, dans les deux quintiles de revenu les plus pauvres, que dans les deux groupes les plus riches (313 contre 134), et près de trois fois plus de décès pour 100 000 si la couverture atteint 90 % (446 contre 167).

Note des éditeurs de VoICE : Le modèle utilisé était spécifique à l’épidémiologie, à la situation du système de santé et aux caractéristiques démographiques de l’Inde.

Megiddo K., Klein E., Laxminarayan R. 2018. Potential impact of introducing the pneumococcal conjugate vaccine into national immunisation programmes: an economic epidemiological analysis using data from India. BMJ Global Health. 3(3).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Des modèles basés sur des données démographiques du Ghana indiquent que la vaccination éliminerait le risque de mortalité infantile associé à la vie dans la pauvreté et diminuerait considérablement le risque accru de mortalité supporté par les enfants dont les parents ont un faible niveau d’instruction.

Bawah, A.A., Phillips, J.F., Adjuik, M., et al 2010. The impact of immunization on the association between poverty and child survival: Evidence from Kassena-Nankana district of northern Ghana. Scandanavian Journal of Public Health. 38(1).
Voir la publication >