Concept clé

Principale donnée probante : Une étude portant sur l’impact de l’introduction du vaccin contre le pneumocoque et sur l’intensification du traitement de la pneumonie en Éthiopie a révélé que 30 à 40 % de tous les décès évités grâce à ces interventions devraient concerner le quintile de richesse le plus pauvre. La plus grande protection contre le risque financier qui en découlerait serait également concentrée au niveau du quintile de revenu le plus bas.

Johannsen K.A., Memirie S.T., Pecenka C. et al. 2015. Health gains and financial protection from pneumococcal vaccination and pneumonia treatment in Ethiopia: Results from an extended cost-effectiveness analysis. PLOS ONE. 10(12).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Une analyse de l’impact potentiel du vaccin conjugué contre le pneumocoque (VPC), en Inde, a révélé que l’introduction du vaccin VPC protégerait la population des dépenses de santé potentiellement catastrophiques dues aux traitements et aux hospitalisations associés à une pneumococcie – économisant environ 49 à 63 millions de dollars en dépenses directes chaque année, en fonction du taux de couverture vaccinale supposé. La protection financière sera la plus importante pour les ménages les plus pauvres, avec le quintile le plus pauvre réalisant, selon les estimations, les plus grandes économies en dépenses directes de tous les quintiles de richesse.

Megiddo K., Klein E., Laxminarayan R. 2018. Potential impact of introducing the pneumococcal conjugate vaccine into national immunisation programmes: an economic epidemiological analysis using data from India. BMJ Global Health. 3(3).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Dans une analyse du modèle de risque financier de 41 pays éligibles au soutien de Gavi, le fardeau des dépenses de santé catastrophiques (DSC) et de l’appauvrissement médical (AM) serait le plus lourd dans les populations ayant le revenu le plus faible. Grâce à l’élargissement de la couverture vaccinale, la proportion de cas évités de rougeole, de pneumococcie et de rotavirus, par rapport au nombre total de cas évités, serait plus élevée dans les populations ayant le revenu le plus faible, ce qui offrirait ainsi une plus grande protection contre le risque financier (PRF) à ces populations.

Riumallo-Herl C., Chang A.Y., Clark S., et al. 2018. Poverty reduction and equity benefits of introducing or scaling up measles, rotavirus, and pneumococcal vaccines in low-income and middle-income countries: a modeling study. British Journal of Medicine Global Health. 3:e000612.
Voir la publication >