Concept clé

Données clés : dans une étude mondiale portant sur les coûts de traitement de la pneumonie infantile, le coût moyen d’un cas d’hospitalisation pour pneumonie chez les enfants de moins de cinq ans était de 243 dollars dans les hôpitaux primaires ou secondaires des pays à revenu faible ou intermédiaire (entre 40 et 563 dollars) et de 559 dollars dans les hôpitaux tertiaires (entre 20 et 1 474 dollars). Dans les pays à revenu élevé, le coût moyen des cas d’hospitalisation s’élevait à 2 800 dollars dans les hôpitaux primaires ou secondaires et à plus de 7 000 dollars dans les hôpitaux tertiaires. Il est à noter que dans la plupart de ces études, seuls les coûts médicaux directs ont été inclus et que, par conséquent, les coûts totaux (y compris les coûts non médicaux et les pertes de salaire) seraient nettement plus élevés.

Zhang S, Sammon PM, King I, et al. 2016. Cost of management of severe pneumonia in young children: systematic analysis. Journal of Global Health. 6(1).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Dans les zones rurales du Malawi, où les soins médicaux du choléra sont gratuits, le choléra coûte encore aux ménages, en moyenne, 66 dollars en salaires perdus par le patient ou le soignant et en coûts directs non médicaux, tels que la nourriture et le transport. Le coût direct pour les établissements de santé était de 60 dollars par cas, soit deux fois plus que le budget de santé par habitant pour 2016 au Malawi cette année-là.

Note des rédacteurs de VoICE : les données sur les dépenses de santé par habitant et par pays peuvent être consultées dans la base de données de l’OMS sur les dépenses de santé ici : http://apps.who.int/nha/database/Select/Indicators/en

Ilboudo PG, Huang XX, Ngwira B et al. 2017. Cost-of-illness of cholera to households and health facilities in rural Malawi. PLOS One. 12(9).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Au cours d’une étude menée en Gambie ( un pays où les soins de santé sont gratuits pour les patients), la pneumococcie a néanmoins imposé un lourd fardeau financier aux familles qui cherchaient un traitement avant leur arrivée à l’hôpital, et qui devaient éventuellement payer les frais de transport, les médicaments, les tests de diagnostic et même l’enterrement en cas de décès. Le système de santé prenait en charge 50 à 80 % des dépenses associées au traitement d’un épisode de pneumococcie, mais les familles devaient toutefois couvrir des coûts pouvant aller jusqu’à dix fois le budget quotidien moyen de leur ménage. De plus, l’estimation du coût du traitement de la pneumonie en milieu hospitalier, qui s’élève à 109 dollars, représente près de quatre fois les dépenses annuelles de santé par habitant en Gambie.

Usuf E., Mackenzie G., Sambou S., et al. 2016. The economic burden of childhood pneumococcal diseases in The Gambia. Cost Effectiveness and Resource Allocation. 14(4).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Au Malawi, dans 17 % des cas d’hospitalisations d’enfants et dans 9 % des cas où les enfants ont été traités en consultations externes pour une diarrhée, les dépenses des ménages associées au traitement de cet épisode ont dépassé le revenu mensuel dans de nombreux cas. Les frais étaient suffisamment importants pour faire passer les familles de chaque niveau de revenu en dessous du seuil de pauvreté national, pour le mois de survenance de la maladie.

Hendrix N., Bar-Zeev N., Atherly D., et al. 2017. The economic impact of childhood acute gastroenteritis on Malawian families and the healthcare system. BMJ Open. 7(9).
Voir la publication >