Concept clé

Principale donnée probante : Le conflit actuel en Syrie a provoqué l’effondrement des services de vaccination, entraînant des flambées de maladies évitables par la vaccination dans la région et la réapparition de la poliomyélite en Syrie, pour la première fois depuis 15 ans. Le risque de réapparition de la poliomyélite dans les régions voisines, où la couverture du vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) est faible, menace le succès des efforts déployés à l’échelle mondiale afin d’éradiquer la poliomyélite.

Lam E., Diaz M., Maina A.G., et al. 2016. Displaced populations due to humanitarian emergencies and its impact on global eradication and elimination of vaccine-preventable diseases. Conflict and Health. 10(27).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Les chercheurs qui ont enquêté sur les causes d’une flambée de rougeole au Burkina Faso, qui s’est produite malgré une récente campagne de vaccination de masse, ont constaté que la migration à destination et en provenance de la Côte d’Ivoire était un facteur de risque majeur pour les enfants. Les enfants non vaccinés qui ont développé la rougeole étaient 8,5 fois plus susceptibles d’avoir récemment voyagé en Côte d’Ivoire que les enfants non vaccinés qui n’avaient pas traversé la frontière. Les enfants de retour au Burkina Faso, après un certain temps passé en Côte d’Ivoire, étaient moins susceptibles d’avoir été vaccinés en raison de la faible couverture systématique des vaccins contre la rougeole en Côte d’Ivoire. Inversement, les enfants burkinabè non vaccinés qui sont allés en Côte d’Ivoire puis qui sont revenus, étaient plus susceptibles d’être exposés à la rougeole, et présentaient donc un taux de maladie plus élevé que les enfants qui ne se sont jamais rendus en Côte d’Ivoire.

Yameogo K.R., Perry R.T., Yameogo A., et al. 2005. Migration as a risk factor for measles after a mass vaccination campaign, Burkina Faso, 2002. International Journal of Epidemiology. 34(3).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Dans une étude portant sur le chevauchement entre les urgences humanitaires complexes et les flambées de maladies, les chercheurs ont constaté que plus de 40 % des situations d’urgence complexes survenues entre 2005 et 2014 étaient associées à une flambée de maladies infectieuses, avec une forte probabilité que la flambée soit évitable par la vaccination.

Culver A, Rochat R, Cookson S 2017. Public health implications of complex emergencies and natural disasters. Conflict and health. 11(1).
Voir la publication >

Principale donnée probante : L’afflux de réfugiés syriens en Turquie suite à la guerre civile syrienne a entraîné la réapparition de plusieurs maladies infectieuses en Turquie, y compris des maladies évitables par la vaccination, telles que la rougeole (930 cas signalés chez les réfugiés en quatre ans), la tuberculose et l’hépatite A.

Doyanay M., Demiraslan H. 2016. Refugees of the Syrian civil war : impact on reemerging infections, health services, and biosecurity in Turkey. Health Security. 14(4).
Voir la publication >

Principale donnée probante : une flambée de poliovirus sauvage s’est déclenchée deux ans après le début de la guerre civile en Syrie et s’est ensuite propagée en Irak, causant au total 38 cas (36 en Syrie). Parmi les facteurs à l’origine de la flambée, mentionnons une baisse de la surveillance de la poliomyélite et de la couverture vaccinale contre la poliomyélite (de 83 % pour trois doses de vaccin oral contre la poliomyélite avant la guerre en Syrie à 47-52 %).

Mbaeyi C, Ryan MJ, Smith P et al. 2017. Response to a large polio outbreak in a setting of conflict- Middle East, 2013-2015. MMWR. 66(8).
Voir la publication >

Principale donnée probante : La situation d’urgence humanitaire au Venezuela, et l’effondrement de son infrastructure de soins de santé primaires qui en a résulté, a provoqué la réapparition de la rougeole et de la diphtérie (qui ont touché de manière disproportionnée les populations autochtones) et leur propagation dans les pays voisins. Cela ouvre la voie à une possible réapparition de la poliomyélite. Le rétablissement de la rougeole en tant que maladie endémique au Venezuela (avec >5 500 cas confirmés) et sa propagation dans les pays voisins menacent le statut d’absence de rougeole.

Paniz-Mondolfi AE, Tami A, Grillet ME et al. 2019. Resurgence of vaccine-preventable diseases in Venezuela as a regional public health threat in the Americas. Emerging Infectious Diseases. 25(4).
Voir la publication >

Principale donnée probante : L’insécurité résultant d’un conflit armé, d’une instabilité politique ou d’une perturbation sociale augmente le risque de flambées de maladies transmissibles lors d’urgences humanitaires complexes en empêchant l’accès des populations aux services de santé, en perturbant les activités telles que la vaccination et la surveillance qui empêchent la propagation des maladies et en rendant les interventions humanitaires adéquates plus difficiles.

Hammer CC, Brainard J, Hunter PR 2018. Risk factors and risk factor cascades for communicable disease outbreaks in complex humanitarian emergencies: a qualitative systematic review. BMJ Global Health. 3.
Voir la publication >

Principale donnée probante : D’importantes flambées de rougeole se sont produites au Liban et en Jordanie, à la suite d’un afflux de réfugiés syriens qui ont émigré pour échapper au conflit. Au Liban, l’incidence de la rougeole a été multipliée par 200 en un an, à la suite d’une forte migration. En 2012, le nombre de cas de rougeole par million d’habitants, au Liban, était de 2,1 ; ce chiffre est passé à 411 cas par million en 2013.

Teleb N. and Hajjej R. 2017. Vaccine preventable diseases and immunization during humanitarian emergencies: challenges and lessons learned from the Eastern Mediterranean Region. East Mediterr Health J.. 22(11).
Voir la publication >