Concept clé

Principale donnée probante :  En Inde, il existe des inéquités de couverture vaccinale entre les États, au sein des États, et entre les milieux urbains et ruraux. Le niveau d’instruction plus bas des parents se traduit par une couverture plus faible, la couverture des filles était plus faible par rapport à celles des garçons, et la couverture des nourrissons nés de familles avec un grand nombre d’enfants était également plus faible que celle des autres. Une relation directe a également été trouvée entre la richesse du ménage et la couverture.

Devasenapathy N., Ghosh Jerath S., Sharma S., et al. 2016. Determinants of childhood immunisation coverage in urban poor settlements of Delhi, India: a cross-sectional study. BMJ Open. 6:e013015.
Voir la publication >

Principale donnée probante : Une étude portant sur les données de l’EDS dans 67 pays a révélé que, dans le monde entier, les filles et les garçons présentaient la même probabilité d’être vaccinés. Dans certains pays où il existe une inéquité connue entre les sexes et une préférence pour les fils, les filles étaient plus susceptibles de ne pas être vaccinées.

Hilber A. M., Bosch-Capblanch X., Schindler C., et al. 2010. Gender and immunisation. Organisation mondiale de la Santé.
Voir la publication >

Principale donnée probante : Plusieurs inéquités de couverture vaccinale ont été constatées, en Inde, entre les États, à l’intérieur des États, et entre les zones urbaines et rurales. La couverture vaccinale était plus faible dans les ménages de parents avec un faible niveau d’instruction, chez les filles par rapport aux garçons, ainsi que chez les nourrissons nés de familles nombreuses. Une relation directe a également été trouvée entre la richesse du ménage et la couverture.

Mathew J.L. 2012. Inequity in childhood immunization in India: a systematic review. Indian Pediatrics. 49.
Voir la publication >

Principale donnée probante : Une analyse des données de l’Enquête nationale indienne sur la santé des familles, visant à examiner les tendances et les schémas des inégalités au fil du temps a montré que, malgré une diminution progressive des différences entre les zones urbaines et rurales et entre les sexes, les enfants vivant dans les zones rurales et les filles restaient désavantagés. De plus, les régions où l’inégalité des sexes était la plus faible en 1992 ont montré une augmentation progressive des différences entre les sexes. De même, les inégalités entre zones urbaines et rurales ont augmenté dans une région, au cours de la période de collecte de données, entre 1992 et 2006.

Singh P.K. 2013. Trends in Child Immunization across Geographical Regions in India: Focus on Urban-Rural and Gender Differences. PLoS ONE. 8(9).
Voir la publication >