Concept clé

Principale donnée probante : Aux États-Unis, les enfants dont la mère n’a pas fait d’études supérieures ont des taux de vaccination contre le rotavirus nettement plus faibles que les enfants dont la mère a obtenu un diplôme d’études supérieures (68 % contre 84 %).

Pindyck T, Tate JE, Parashar UD 2018. A decade of experience with rotavirus vaccination in the United States – vaccine uptake, effectiveness, and impact. Expert Review of Vaccines. 17(7).
Voir la publication >

Principale donnée probante :  En Inde, il existe des inéquités de couverture vaccinale entre les États, au sein des États, et entre les milieux urbains et ruraux. Le niveau d’instruction plus bas des parents se traduit par une couverture plus faible, la couverture des filles était plus faible par rapport à celles des garçons, et la couverture des nourrissons nés de familles avec un grand nombre d’enfants était également plus faible que celle des autres. Une relation directe a également été trouvée entre la richesse du ménage et la couverture.

Devasenapathy N., Ghosh Jerath S., Sharma S., et al. 2016. Determinants of childhood immunisation coverage in urban poor settlements of Delhi, India: a cross-sectional study. BMJ Open. 6:e013015.
Voir la publication >

Principale donnée probante : La richesse et l’éducation de la mère sont des indicateurs importants des taux de vaccination en milieu urbain et en milieu rural. Toutefois, le faible niveau d’éducation paternelle, le manque de soins prénatals et les naissances à domicile étaient significativement associés à de faibles taux de vaccination seulement dans les milieux ruraux. Cela démontre la nécessité de programmes de vaccination adaptés.

Note des rédacteurs de VoICE : Cette étude a comparé l’importance des facteurs de risque au regard des faibles taux de vaccination en milieu rural par rapport au milieu urbain en Tanzanie.

Nadella, P., Smith, E.R., Muhihi, A., et al. 2019. Determinants of delayed or incomplete diphtheria-tetanus-pertussis vaccination in parallel urban and rural birth cohorts of 30,956 infants in Tanzania.. BMC Infectious Diseases. 19(188).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Dans une vaste enquête menée au Pakistan, les enfants étaient environ 30 % plus susceptibles de recevoir tous les vaccins du programme national de vaccination à temps si leur mère ou leur père avait fait des études secondaires ou supérieures que ceux dont la mère ou le père n’avaient pas fait d’études formelles.

Noh J-W, Kim Y-M, Akram N et al. 2018. Factors affecting complete and timely childhood immunization coverage in Sindh, Pakistan: a secondary analysis of cross-sectional survey data. PLoS One. 13(10).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Les données de l’Enquête démographique et de santé nigériane suggèrent que l’alphabétisation communautaire influence le statut vaccinal. Les enfants vivant dans des communautés avec un faible taux d’analphabétisme étaient 82 % moins susceptibles d’être complètement vaccinés que les enfants vivant dans des communautés avec un taux d’analphabétisme moyen.

Antai, D. 2012. Gender inequities, relationship power, and childhood immunization uptake in Nigeria: a population-based cross-sectional study. Journal of Infectious Disease. 16(2).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Les enfants de mères ayant fait des études secondaires ou supérieures étaient nettement plus susceptibles d’être complètement vaccinés que les enfants de mères ayant un faible niveau d’instruction.

Note des rédacteurs de VoICE : Les données ont été collectées en République démocratique du Congo à partir d’une enquête transversale (l’Enquête Démographique et de Santé) et analysées globalement. Cependant, les auteurs constatent de fortes variations dans la couverture d’une localité à l’autre.

Acharya P., Kismul H., Mapatano, M.A., et al. 2018. Individual- and Community-level Determinants of Child Immunization in the Democratic Republic of Congo: A Multilevel Analysis. PLOS One. 13(8).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Une étude menée dans l’est de l’Ouganda a révélé que les enfants ougandais dont les mères avaient fait des études secondaires étaient 50 % plus susceptibles d’avoir reçu les vaccins prévus à l’âge de six mois, comparativement aux enfants dont les mères n’avaient fréquenté que l’école primaire. Cet effet est accentué par l’administration des doses ultérieures de chaque vaccin (OPV2, 3 et DTC-HB-Hib 2,3).

Nankabirwa V., Tylleskar T., Tumwine J., et al. 2010. Maternal education is associated with vaccination status of infants less than 6 months in Eastern Uganda: a cohort study. BMC Pediatrics. 10(92).
Voir la publication >

Données clés : Les enfants nés dans le sud-ouest du Nigéria de mères dans le sud-ouest du Nigéria qui n’avaient pas d’éducation formelle étaient quatre fois plus susceptibles d’être non vaccinés ou partiellement vaccinés que ceux nés de mères qui avaient achevé leurs études primaires et étaient six fois plus susceptibles d’être partiellement vaccinés ou non vaccinés que les enfants dont les mères avaient terminé leurs études supérieures.

Ijarotimi KT, Fatiregun AA, Adebiyi OA et al 2018. Urban-rural differences in immunization status and associated demographic factors among children 12-59 months in a southwestern state, Nigeria. PLoS One. 13(11).
Voir la publication >