Concept clé

Principale donnée probante : Les communautés affichant un taux plus élevé d’utilisation des services de santé, en particulier les accouchements en établissement, étaient plus susceptibles d’enregistrer des taux de couverture vaccinale plus élevés.

Note des rédacteurs de VoICE : Ces données, tirées d’une étude en République démocratique du Congo, avaient un rapport de cotes ajusté de 2,36.

Acharya P., Kismul H., Mapatano, M.A., et al. 2018. Individual- and Community-level Determinants of Child Immunization in the Democratic Republic of Congo: A Multilevel Analysis. PLOS One. 13(8).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Les occasions de vaccination manquées, c’est-à-dire le pourcentage d’enfants qui n’ont pas atteint la couverture vaccinale complète (CVC), parmi ceux qui reçoivent une ou plusieurs interventions de santé non liées, ont été évaluées dans le cadre d’une étude menée dans 14 pays géographiquement différents. Chez les enfants dont le taux de vaccination est inférieur à 70 %, dans tous ces pays, la CVC la plus faible a été observée chez les enfants nés de mères qui n’ont pas suivi de soins prénatals. La plus grande différence en termes de CVC (54 %) a été observée en Côte d’Ivoire, en comparant les enfants nés de mères qui ont assisté à quatre visites de soins prénatals ou plus et celles qui n’ont bénéficié d’aucune visite de soins prénatals. La présence d’accoucheuses qualifiées était liée à des taux plus élevés de CVC, avec une CVC 36 % plus faible chez les enfants nés sans la présence d’accoucheuse qualifiée au Nigeria. Les soins postnatals ont contribué à l’augmentation de 31 % de la CVC chez les enfants qui ont reçu des soins postnatals en Éthiopie. La supplémentation en vitamine A et le fait de dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide (MII) ont également été positivement liés à l’augmentation de la CVC en République démocratique du Congo et en Haïti, respectivement.

Restrepo-Mendez M.C., Barros A.J., Wong K.L.M., et al. 2016. Missed opportunities in full immunization coverage: findings from low- and lower-middle-income countries. Global Health Action. 9(1).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Au Nigéria, les mères étaient de 2 à 4 fois plus susceptibles d’avoir des enfants complètement vaccinés si elles avaient assisté à 1 à 3 visites de soins prénatals, de 2,5 à 8 fois plus susceptibles si elles avaient assisté à 4 à 7 visites de soins prénatals, et près de 3 à 14 fois plus susceptibles si elles avaient assisté à au moins 8 visites de soins prénatals par rapport à celles qui n’avaient pas bénéficié de soins prénatals.

Note des éditeurs de VoICE : Des résultats similaires ont été observés dans de nombreux pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, y compris au Sénégal, au Bangladesh, en Indonésie, en Inde, au Zimbabwe et dans le Sud-Ouest de l’Éthiopie.

Anichukwu OI. and Asamoah BO. 2019. The impact of maternal health care utilisation on routine immunisation. BMJ Open. 9(6).
Voir la publication >