Concept clé

Principale donnée probante : Selon un examen des infections du système nerveux, jusqu’à 50 % des personnes survivant à une encéphalite causée par le virus de l’encéphalite japonaise (VEJ) souffrent de déficiences cognitives, psychologiques ou neurologiques permanentes.

John CC., Carabin H., Montano SM., et al. 2015. Global research priorities for infections that affect the nervous system. Nature. 527.
Voir la publication >

Principale donnée probante : En Gambie, 58 % des enfants qui ont survécu à une méningite pneumococcique « présentaient des séquelles cliniques ; avec pour la moitié d’entre eux, une invalidité majeure empêchant une adaptation normale à la vie sociale » (retard mental, perte auditive, anomalies motrices, convulsions).

Goetghebuer T., West T.E., Wermenbol V., et al 2000. Outcome of meningitis caused by Streptococcus pneumoniae and Haemophilus influenzae type b in children in The Gambia. Tropical Medicine and International Health. 5(3).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Un examen systématique des documents existants analysant les données de 21 pays africains a révélé que la méningite bactérienne est associée à un taux élevé de létalité et à de fréquentes séquelles neurophysiologiques. Les méningites au pneumocoque et à la bactérie Hib contribuent à un tiers des cas de décès associés à la maladie. Elles entraînent également des séquelles cliniques évidentes qui touchent 25 % des survivants, avant leur sortie de l’hôpital. Les trois principales causes de méningite bactérienne – Haemophilus influenzae de type B ; Streptococcus pneumoniae (pneumocoque) et Neisseria meningitidis (méningocoque) – peuvent être prévenues par un vaccin, et l’utilisation systématique de vaccins conjugués peut avoir des effets bénéfiques importants sur la santé et l’économie.

Note des éditeurs de VoICE: Les séquelles neuropsychologiques comprennent la perte auditive, la perte de vision, le retard cognitif, les troubles de la parole/du langage, les troubles comportementaux, les retards/déficiences moteurs et les convulsions.

Ramakrishnan M., Ulland A.J., Steinhardt L.C., et al. 2009. Sequelae due to bacterial meningitis among African children: a systematic literature review. BMC Medicine. 7(47).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Un examen systématique des études sur les effets à long terme de la méningococcie invasive dans les pays à revenu élevé a révélé que les enfants qui ont survécu à la maladie présentaient une incidence plus élevée de perte auditive et de problèmes psychologiques, y compris de trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), comparativement aux groupes témoins ou à la population générale. De plus, ils présentaient un risque de décès plus élevé – une étude a montré que le taux de mortalité de cette population était supérieur de plus de 25 % à celui du grand public et cela jusqu’à 30 ans après avoir contracté la maladie.

Strifler L., Morris SK., Dang V. et al. 2015. The health burden of invasive meningococcal disease : a systematic review. Journal of the Pediatric Infectious Diseases Society. 5(4).
Voir la publication >