Concept clé

Principale donnée probante : Les enfants indiens des ménages correspondant au quintile de richesse le plus faible étaient 30 à 95 % plus susceptibles d’être vaccinés en retard, comparativement à ceux des ménages les plus riches [selon le vaccin]. Un retard de vaccination augmente la durée de la période de vulnérabilité aux maladies évitables par la vaccination et peut entraîner des flambées de maladies.

Note des éditeurs de VoICE : Les données de cette analyse proviennent de l’Enquête nationale sur la famille et la santé, quatrième édition.

Choudhary TS., Reddy NS., Apte A. et al. 2019. Delayed vaccination and its predictors among children under 2 years in India: Insights from the national family survey-4. Vaccine. 37(17).
Voir la publication >

Principale donnée probante : En Tanzanie, il a été constaté que la pauvreté a un effet négatif sur l’administration ponctuelle de vaccins (à l’âge recommandé). Les enfants du quintile le plus riche ont connu 19 % moins de retards de vaccination avec le BCG, 23 % moins de retards avec la troisième dose du vaccin DTC et 31 % moins de retards avec la première dose du vaccin contre la rougeole, comparativement aux enfants du quintile le plus pauvre.

Le Polain de Waroux O., Schellenberg J.R., Manzi F., et al. 2013. Timeliness and completeness of vaccination and risk factors for low and late vaccine uptake in young children living in rural southern Tanzania.. International Health. 5(2).
Voir la publication >