Concept clé

Principale donnée probante : Une importante épidémie de méningite à méningocoque au Burkina Faso aurait coûté au système de santé 7,1 millions de dollars, soit près de 2 % de l’ensemble du budget annuel de la santé du pays.

Note des rédacteurs de VoICE : Dans cette étude d’une flambée survenue en 2007, 86 % des coûts du système de santé ont couvert une campagne de vaccination réactive utilisant des vaccins polysaccharidiques plus anciens. La vaccination systématique par de nouveaux vaccins conjugués devrait prévenir ou limiter les futures flambées et ainsi réduire ces coûts.

Colombini A., Badolo O., Gessner BD. et al. 2011. Cost and impact of meningitis epidemics for the public health system in Burkina Faso. Vaccine. 29.
Voir la publication >

Principale donnée probante : Une importante flambée de rougeole aux Pays-Bas en 2013-2014 a entraîné 2 700 cas de maladie et coûté environ 4,7 millions de dollars, soit 1 739 dollars par cas. Les coûts comprenaient la réponse à la flambée (y compris la vaccination et la surveillance accrue), le coût du traitement (principalement les hospitalisations) et la perte de productivité chez les soignants (365 000 dollars, soit moins de 8 % des coûts totaux). Tous les cas de maladie n’ayant probablement pas été signalés, les coûts réels pourraient être supérieurs de près de 20 % (5,6 millions de dollars).

Suijkerbuijk AWM, Wondenberg T, Hahne SJM et al. 2015. Economic costs of measles outbreak in the Netherlands, 2013-2014. Emerging Infectious Diseases. 21(11).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Deux flambées de méningite à méningocoque au Brésil ont entraîné des coûts directs de 128 000 dollars (9 cas, 2007) et de 34 000 dollars (3 cas, 2011) pour le système de santé, afin d’enquêter sur les cas et de gérer la flambée (y compris la vaccination d’urgence). Les activités d’enquête et d’intervention liées à l’épidémie de 2011 ont coûté à elles seules 11 475 dollars par cas et 6 600 dollars supplémentaires au total pour les activités complémentaires de surveillance de la maladie.

Constenla D., Carvalho A., Guzman NA. 2015. Economic impact of meningococcal outbreaks in Brazil and Colombia. Open Forum Infectious Diseases. 2(4).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Selon la Banque mondiale, l’impact économique de l’épidémie d’Ebola de 2014-2015 a survécu à l’impact épidémiologique de la flambée, entraînant des pertes estimées à 2,8 milliards de dollars en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone (soit 16 % de leur PIB combiné).

Bambery Z, Cassell CH, Bennell RE et al. 2018. Impact of hypothetical infectious disease outbreak in US exports and export-based jobs. Health Security. 16.
Voir la publication >

Principale donnée probante : L’État de l’Iowa aux États-Unis a engagé plus de 140 000 dollars en coûts directs pour contenir la flambée découlant d’un seul cas de rougeole chez un étudiant non vacciné infecté à l’étranger. La procédure de confinement rapide a permis de limiter la flambée à trois cas supplémentaires, mais a inclus des mesures importantes et coûteuses, y compris la recherche des personnes ayant été en contact avec l’étudiant infecté, la mise en place d’une ligne téléphonique d’urgence pour l’information sur la rougeole, le dépistage de l’immunité chez le personnel médical exposé, l’organisation de centres de vaccination contre la rougeole et la mise en quarantaine.

Note des rédacteurs de VoICE : bien que même de petites flambées de maladies hautement contagieuses puissent être excessivement coûteuses à contenir, ce confinement revêt une importance capitale pour la société. Les évaluations économiques traditionnelles des flambées, qui portent uniquement sur les coûts de la maladie pour les individus, devraient être élargies pour inclure les coûts et l’importance des mesures mises en place pour contenir la flambée afin de protéger la société.

Dayan GH, Ortega-Sanchez IR, LeBaron CW et al. 2005. The cost of containing one case of measles: the economic impact on the public health infrastructure — Iowa, 2004. Pediatrics. 116(1).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Suite à une comptabilisation exhaustive des coûts de l’épidémie d’Ebola qui a frappé l’Afrique de l’Ouest en 2014, Huber et al. estiment que les coûts économiques et sociaux se sont élevés à 53 milliards de dollars, dont 18,8 milliards ont été attribués à des décès non liés au virus Ebola.

Huber C, Finelli L, Stevens W 2018. The economic and social burden of the 2014 Ebola outbreak in West Africa. JID. 22(5).
Voir la publication >