Concept clé

Principale donnée probante : Dans une analyse des données d’enquêtes étatiques recueillies dans l’État du Bihar, en Inde, les chercheurs ont indiqué qu’en cas de maladie, les nouveau-nés de sexe féminin avaient significativement moins de chances de recevoir des soins que les nouveau-nés de sexe masculin (80,6 % contre 89,1 %), et moins de chances d’avoir une visite de contrôle postnatal au cours du mois suivant la naissance (5,4 % contre 7,3 %). Cette inéquité entre les sexes est plus marquée chez les familles avec un niveau de richesse plus faible et chez celles avec un plus grand nombre de frères et sœurs.

Vilms R.J., McDougal L., Atmavilas Y., et al. 2017. Gender inequities in curative and preventative health care use among infants in Bihar, India.. Journal of Global Health. 7(2).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Une étude qui a examiné l’écart entre les sexes, en termes de couverture vaccinale, dans une zone rurale du Bangladesh, a montré que la pauvreté, le faible niveau d’instruction maternelle et l’ordre de naissance (seconde ou ultérieure) avaient un effet négatif plus important sur la probabilité de couverture vaccinale complète des filles que des garçons. En d’autres termes, les filles appartenant à des ménages vivant sous le seuil de pauvreté étaient 11 % moins susceptibles d’être pleinement vaccinées que les garçons appartenant à des ménages vivant sous le seuil de pauvreté. Les filles étaient également 6 % moins susceptibles que les garçons d’être complètement vaccinées si leur mère n’avaient pas fait d’études secondaires, et 5 % moins susceptibles que les garçons d’être vaccinées si elles n’étaient pas l’aînée de la famille.

Hanifi S.M., Ravn H., Aaby P., et al. 2018. Where girls are less likely to be fully vaccinated than boys: Evidence from a rural area in Bangladesh. Vaccines. en ligne avril 2018.
Voir la publication >