Concept clé

Principale donnée probante : L’introduction du VPC10, associée à une campagne de « rattrapage » pour les enfants de 1 à 4 ans, a entraîné des réductions spectaculaires des taux de pneumonie pneumococcique chez les adultes (≥18 ans) dans une zone rurale du Kenya affichant des taux élevés de pneumonie pneumococcique chez les adultes et de VIH. Au cours des cinq années qui ont suivi l’introduction du vaccin, les taux d’incidence chez les adultes ont été de 47 à 94 % plus faibles chaque année que pendant la période précédant la vaccination, avec des baisses similaires chez les adultes infectés par le VIH et les adultes non infectés par le VIH.

Bigogo GM, Audi A, Auko J et al. 2019. Indirect effect of 10-valent pneumococcal conjugated vaccine against adult pneumococcal pneumonia in rural Western Kenya. Clinical Infectious Diseases.
Voir la publication >

Principale donnée probante : Étant donné que les enfants atteints de cancer s’appuient souvent sur l’immunité grégaire pour se protéger des maladies évitables par la vaccination, il est essentiel de vacciner les membres de leur famille et les professionnels de la santé. L’immunité grégaire peut être la seule source de protection contre les maladies dont les vaccins ne sont pas recommandés aux enfants immunodéprimés, comme la rougeole.

Ward E. M., Flowers C. R., Gansler T., et al. 2017. The importance of immunization in cancer prevention, treatment, and survivorship. CA : A Cancer Journal for Clinicians. 67(5).
Voir la publication >