Concept clé

Principale donnée probante : Une série d’études menées aux États-Unis a estimé que les économies moyennes réalisées sur les coûts directs des soins de santé liés au rotavirus et à la gastro-entérite aiguë se situaient entre 121 millions et 231 millions de dollars par an après l’introduction des vaccins antirotavirus.

Pindyck T, Tate JE, Parashar UD 2018. A decade of experience with rotavirus vaccination in the United States – vaccine uptake, effectiveness, and impact. Expert Review of Vaccines. 17(7).
Voir la publication >

Principale donnée probante : la vaccination des enfants contre le rotavirus au Bangladesh empêcherait plus de 50 000 consultations externes et 40 000 hospitalisations chez les enfants de moins de cinq ans chaque année, et réduirait les coûts de traitement de 5,8 millions de dollars sur deux ans — une baisse qui résulterait en très grande partie (96 %) d’un nombre réduit d’hospitalisations. Étant donné que cette étude n’a pas tenu compte des effets collectifs, l’impact réel serait probablement plus important.

Sarker AR, Sultana M, Mahumud RA, et al. 2018. Cost-effectiveness analysis of introducing universal childhood rotavirus vaccination in Bangladesh. Human Vaccines & Immunotherapeutics. 14(1).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Au cours d’une analyse coût-efficacité menée au Royaume-Uni, prenant en compte l’effet de l’immunité grégaire, l’analyse de l’impact budgétaire a démontré que l’introduction d’un programme de vaccination antirotavirus pourrait rembourser entre 58 et 96 % des dépenses du programme, au cours des quatre premières années.

Atkins K.E., Carroll S., et al. 2012. The cost-effectiveness of pentavalent rotavirus vaccination in England and Wales.. Vaccine. 30(48).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Une évaluation économique de la vaccination antirotavirus menée en Italie a permis de montrer que dès la deuxième année suivant l’introduction du vaccin antirotavirus, le coût du vaccin serait plus que compensé par les économies réalisées grâce à la prévention des cas de maladie et d’hospitalisations.

Carroll S., García Rojas A.J. et al. 2015. Vaccination: short- to long-term benefits from investment. Market Access & Health Policy. 3(1).
Voir la publication >