Concept clé

Principale donnée probante : Une étude portant sur plus de 80 000 enfants au Kenya, et conçue pour comprendre le rôle des systèmes de santé inadaptés sur la survie des enfants au-delà de 59 mois, a montré qu’une densité plus élevée d’établissements de santé par habitant entraînait une réduction de 25 % du risque de décès. Toutefois, les frais d’utilisation associés aux consultations d’enfants malades augmentent le risque de décès de 30 %.

Anthopolos R., Simmons R., O'Meara W.P. 2017. A retrospective cohort study to quantify the contribution of health systems to child survival in Kenya: 1996-2014. Scientific Reports. 7(44309).
Voir la publication >