Concept clé

Principale donnée probante : Une analyse de l’impact du vaccin antirotavirus dans 25 pays a révélé que les taux de vaccination dans tous les pays étaient les plus élevés et que le risque de mortalité était le plus faible dans les deux premiers quintiles de richesse. Les inégalités relatives à ces deux variables sous-jacentes diffèrent d’un pays à l’autre. Les coûts par AVCI évitée sont nettement plus élevés dans les quintiles supérieurs. Dans tous les pays, ce sont les quintiles les plus pauvres qui bénéficient le plus des avantages potentiels de l’utilisation du vaccin ; toutefois, la réduction de la couverture vaccinale a entraîné une diminution du bénéfice vaccinal prévu.

Rheingans R., Atherly D. et Anderson J. 2012. Distributional impact of rotavirus vaccination in 25 GAVI countries: Estimating disparities in benefits and cost-effectiveness. Vaccine. 30(1).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Dans une analyse de l’impact et de la rentabilité des vaccins conjugués contre le pneumocoque (VPC) sur la prévention des maladies et des décès chez les enfants de moins de cinq ans dans 180 pays, la vaccination était la plus rentable dans les régions à faible revenu et les pays éligibles au soutien de Gavi. Le coût moyen par année de vie corrigée de l’incapacité (AVCI) était de 118 $ en Afrique, 853 $ en Asie et 16 000 $ en Europe. L’introduction du VPC dans toute l’Afrique représenterait près de 70 % des vies sauvées dans le monde, mais ne nécessiterait que 12 % de l’investissement mondial.

Note des éditeurs de VoICE : Les estimations des coûts ont été calculées en dollars internationaux.

Chen C., Liceras FC., Flasche S. et al. 2019. Effect and cost-effectiveness of pneumococcal conjugate vaccination: a global modelling analysis. Lancet Global Health. 7(1).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Les enfants issus des 20 % des ménages les plus pauvres du Laos ont quatre à cinq fois plus de risques de mourir du rotavirus que les 20 % les plus riches. Par conséquent, la vaccination contre le rotavirus était presque cinq fois plus rentable dans les groupes à faible revenu de la région du Centre que dans les ménages les plus aisés de la région plus riche du Nord. Ainsi, la vaccination contre le rotavirus offre un plus grand potentiel d’amélioration de la santé et une plus grande rentabilité parmi les populations marginalisées.

Note des rédacteurs de VoICE : Notez que ces gains dépendent de l’amélioration de la couverture vaccinale, de l’accès aux soins de santé et de la qualité environnementale chez ces populations.

Rheingans R, Anderson JD, Bagamian KH, et al. 2018. Effects of geographic and economic heterogeneity on rotavirus diarrhea burden and vaccination impact and cost-effectiveness in the Lao People’s Democratic Republic. Vaccine. 36.
Voir la publication >

Principale donnée probante : Selon une étude coût-efficacité de la vaccination antirotavirus au Pakistan, le vaccin serait le plus rentable dans les provinces les plus pauvres du Sindh et du Baloutchistan (qui présentent également les taux de mortalité dus au rotavirus les plus élevés) – avec un coût par année de vie corrigée de l’incapacité évitée de 155 à 167 dollars, contre près de 600 dollars dans la région plus riche d’Islamabad. Dans toutes les régions, la vaccination était la plus rentable chez les deux groupes de revenu les plus pauvres (quintiles) et elle était presque 12 fois plus rentable dans les ménages les plus pauvres de la région la plus marginalisée que dans les ménages les plus riches de la région la plus favorisée (coût/AVCI évitée de 76 $ contre 897 $).

Rheingans R., Anderson JD., Bagamian KH. et al. 2018. Effects of geographic and economic heterogeneity on the burden of rotavirus diarrhea and the impact and cost-effectiveness of vaccination in Pakistan. Vaccine. 36(51).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Une étude portant sur l’impact de l’introduction du vaccin contre le pneumocoque et sur l’intensification du traitement de la pneumonie en Éthiopie a révélé que 30 à 40 % de tous les décès évités grâce à ces interventions devraient concerner le quintile de richesse le plus pauvre. La plus grande protection contre le risque financier qui en découlerait serait également concentrée au niveau du quintile de revenu le plus bas.

Johannsen K.A., Memirie S.T., Pecenka C. et al. 2015. Health gains and financial protection from pneumococcal vaccination and pneumonia treatment in Ethiopia: Results from an extended cost-effectiveness analysis. PLOS ONE. 10(12).
Voir la publication >

Principale donnée probante : Une étude sur le vaccin antirougeoleux au Bangladesh a révélé que les enfants du quintile le plus pauvre étaient deux fois plus susceptibles de mourir que ceux du quintile le moins riche en l’absence de vaccination antirougeoleuse. La différence de mortalité entre les personnes non vaccinées et les personnes vaccinées était statistiquement significative (p< 0,10) et robuste pour toutes les autres mesures du statut socio-économique.

Bishai, D., Koenig, M., and Khan, M.A. 2003. Measles vaccination improves the equity of health outcomes: evidence from Bangladesh. Health Economics. 12(5).
Voir la publication >